Mes rencontres photographiques d’ARLES 2018

Une certaine idée de la photographie !
16 mars 2017

Pour la sixième année consécutive me voici à ARLES pour déambuler dans les différentes expositions officielles le « IN » mais aussi dans les non-officielles le « OFF » .

J’y ai vu de belles expos mais aussi d’autres qui m’ont déplu .

Je ne parlerai que de ce que j’ai aimé.

Les expositions du « IN »:

Raymond DEPARDON:  » USA « 

On ne présente plus ce pilier de la « street photography » mondiale, source d’inspirations pour des générations de photographes.

Cette rétrospective est consacrée à son séjour aux USA durant les années « 80 », en quelques clichés il nous plonge dans l’ambiance de ces années là, du vendeur de journaux à l’homme d’affaire affairé évoluant dans les décors gigantesques des villes. Les cadrages, le contraste, la composition des images , tout ce que j’aime est présent dans cette série de photos, admiratif , j’ y suis resté pratiquement une heure…. A voir et à revoir absolument. (espace VAN GOGH).

Robert FRANK:  » Sidelines « 

Robert FRANK fait partie de la génération antérieure à celle de Raymond DEPARDON , les techniques de prise de vue sont différentes ( matériel et film ) et les cadrages plus incertains , les planches contacts de beaucoup de tirages exposés sont présentées dans des vitrines ( c’est toujours très intéressant de pouvoir consulter les « brouillons » et de suivre la démarche du photographe au moment de la prise de vue et sa sélection par la suite, l’exposition consacrée à Garry WINOGRAND en 2016 offrait aussi ce « privilège » ) , de belles photos qui , en plus de leur composition , témoignent d’une période du vingtième siècle totalement révolue…. A voir absolument. ( espace VAN GOGH)

Ann RAY:  » Les inachevés « 

Une longue série de photos en N&B , pour la majorité, décrivant l’univers fantasmagorique du talentueux et génial Alexander Mc QUEEN ( disparu en 2010 ).

On traverse cette exposition comme on traverse un rêve peuplé de personnages sortis des films d’ Alfred HITCHCOCK , de Stanley KUBRIK et de Ridley SCOTT. La technique est maitrisée , les contrastes et le grain sont beaux (argentique évidemment) et la scénographie bien réalisée…. A voir absolument. ( Les forges )

William WEGMAN:  » Être humain »

La maison des « Toutous » : une série de portraits de ses chiens ( des braques de Weimar ) portant perruques, vêtements et accessoires les rendant très humains ( leurs regards et leurs attitudes y participent grandement ). Certains tirages sont uniques , William W utilisait des « polaroïds » grand format jusqu’à la disparition du procédé puis il se convertit au numérique. Il n ‘y a aucun trucage dans les tirages, en revanche il y a beaucoup de mise en scène , beaucoup d’humour et de clins d’œil …. A voir absolument.( palais de l’archevêché )

Paul FUSCO:  » The train « 

Paul FUSCO est un photographe de l’agence « MAGNUM », il a accompagné la dépouille de Robert KENNEDY pour son dernier voyage ( en train funéraire ) entre NEW YORK et WASHINGTON en 1968. Des prises de vue réalisées depuis ce train d’une partie du peuple américain rassemblé le long de la voie en guise de dernier hommage : des images saisissantes . Cette exposition est complétée par le travail de Rein Jelle TERPSTRA qui a retrouvé des photos et des films super8 d’amateurs qui se trouvaient le long de cette voie, ainsi que la reconstitution de ce voyage 50 ans plus tard par Philippe PARRENO…. A voir ( Les forges )

Jonas BNDIKSEN:  » Le dernier testament « 

Ce photographe est allé à la rencontre de sept hommes aux quatre coins du monde qui ont en commun la certitude d’être le Messi redescendu sur Terre. Des photos étonnantes décrivant des situations surréalistes …. A voir ( Eglise SAINTE-ANNE )

Matthieu RICARD:  » Contemplation « 

De belles photos N&B classiques et apaisantes exposées dans un pavillon en bambou au bord du Rhône, de très beaux tirages numériques (hélas ! N’est pas Ansel ADAMS qui veut ! ) qui vous invitent à retrouver la sérénité et la sagesse…. A voir évidemment . ( TRINQUETAILLE)

Feng LI:  » Nuit blanche « 

Une plongée exotique et insolite dans les nuits de Chengdu…. A voir ( Maison des lices )

Regard sur la scène contemporaine turque: » Une colonne de fumée »

Si l’exposition de Matthieu RICARD nous apporte de la sérénité , alors ces photos venant de Turquie nous montrent le côté obscur de ce pays cette exposition aurait plus d’intérêt ( à mon goût ) d’être  présentée à  » VISA » pour l’image à Perpignan…. A voir ( Maison des peintres)

 

Les expositions du « OFF »:

Il me restait moins d’une journée pour voir des expositions non-officielles , quatre , juste quatre , on entre dans le petit lieu d ‘exposition , loué relativement cher (si j’ai bien compris), on regarde les photos, on discute avec l’ auteur ,on repart et on se rend compte qu’il vient de s’écouler une heure. C’est ce qui fait le charme des rencontres photographiques et c’est ce que l’on retrouve dans le « OFF ».

Jean-MARTRA:  » Face to face « 

Une très belle série de portraits N&B, certains réalisés en studio ,avec des modèles amateurs se mettant en scène , et d’autres réalisés sur le vif lors de ses voyages exotiques ( Madagascar et Maroc si je me souviens bien ). Des photos classiques dans le bon sens du terme. A voir.

Gérard NIEMETZKY:  » Mortelles natures « 

Des natures mortes de végétaux de toutes sortes , fruits , légumes et herbacés . Les prises de vues sont en transparence évoquant des silhouettes humaines ou des planches d’anatomie. L’auteur est fort sympa et il n ‘est pas avare de renseignements , il vous dédicacera avec plaisir le catalogue de son exposition. A voir et à revoir.

Eric AMBLARD:  » Météorite « 

Des pierres ? Des monolithes ? Des météorites ? Des iles ? je me suis laissé prendre par l’enchainement des photos à la fois surpris et interrogateur , une longue discussion avec l’auteur et un de ses amis à bâton rompu donnant le véritable sens aux rencontres photographiques…. A voir et à revoir.

Véronique ABOUR:  » Regard posé »

Une série de portraits d’enfants réalisée lors de son séjour dans le nord du Laos , on y ressent toute la sensibilité de l’auteure ainsi que toute la confiance et la complicité de ces actrices et de ces acteurs éphémères…. A voir et à revoir.

 

 

 

 

 

 

1 Comment

  1. Abour dit :

    Bonsoir Philippe

    Je viens de tomber, par hasard, presque un an après le Off sur un si beau compliment de votre part concernant mon expo « Regad Posé »
    Alors, avec beaucoup de retard, juste par ce mail, vous remercier;
    votre texte m à touchée car vous avez compris tout ce que je cherche à transmettre au travers de mes photos
    Je reviens cette année du 1er au 14 pour une série très différente « Origine « 
    Si votre chemin passe par Arles, je serais ravie d échanger avec vous
    Encore merci
    Véronique Abour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *